Zoo zumains zébus

ZOO ZUMAINS ZÉBUS

(Paroles et musique : H.-F. Thiéfaine)

Je regarde passer les zumains de ma rue
Un peu comme on reluque au zoo les zébus
Triés, normalisés, fonctionnels, uniformes
Avec leurs initiales gravées sur leurs condoms
Et je cherche un abri sur une étoile occulte
Afin d’me tricoter des oeillères en catgut
J’m’arracherais bien les yeux mais ce serait malveillance
Vu qu’j’ai déjà vendu mon cadavre à la science
Je n’ai pas la frite
Repasse me voir demain lady

Plus de mur à Berlin pour justifier ma honte
Quand je reviens bourré dans mes baskets en fonte
Et c’ui d’Jérusalem est trop loin du bistrot
Pour que j’m’y liquéfie en chagrin lacrymo
Mais loin de moi l’idée d’être irrévérencieux
Et d’flinguer les chimères qui rendent le monde heureux
Chacun sa religion, chacun son parachute
Et je mets mon foulard quand j’vais à la turlute
Je n’ai pas la frite
Repasse me voir demain lady

J’écoute la mode en boîte sur mon ghetto-blaster
Dans le joyeux ronron quotidien des horreurs
Pas la peine de s’en faire il suffit d’oublier
Demain je s’rai funky, rastaquouère et blindé
A part ça tout va bien comme dit Schopenhauer
Pendant la durée des travaux je reste ouvert
J’imaginerai sisyphe gonflé aux anabos
En train d’faire sa muscu dans la cage aux héros
Je n’ai pas la frite
Repasse me voir demain lady


nico83 (jeudi, 29 octobre 2015 14:44)
Lors de la tournée Blusymental Tour (1990/1991) HFT annonçait qu’il avait oublié un couplet lors de l’enregistrement de la chanson, et récitait en introduction le “couplet manquant” :

Je connais tous les Dieux du Ciel et de l’Enfer
Vishnu, Maradona, Batman et Jupiter
J’ai même croisé Jésus un soir dans la tempête
Avec un gyrophare à la place de la tête.

J’ai lu tous leurs polars, les Ancien Testament,
Les Véda, les Thora, les Zuma (Huma ?) les Coran
Et maintenant j’imagine un Good Book inédit
Avec les pages en blanc sur le vide infini.