Hieronymus BOSCH (1450-1516)

Jérôme Bosch, de son vrai nom Jheronimus van Aken, est né vers 1450 à ’s-Hertogenbosch (Bois-le-Duc), aux Pays-Bas.

Je suis dans l’atelier de Hieronymus Bosch
Avec les yeux drapés de lapis-lazuli

Issu d’une grande famille d’artistes, il se forme à la peinture à fresques dans l’atelier familial. Il prendra le pseudonyme de Bosch, qui signifie “bois” en néerlandais pour démarquer son travail de celui de son père et de son grand-père.

Vers 1478, il épouse Aleyt Goyarts Van den Meervenne, la fille d’un bourgeois aisé, de vingt ans son aînée. Il acquiert ainsi une aisance financière qui lui donnera une plus grande liberté de création. Vers 1486, il devient le peintre attitré de la “Confrérie Notre Dame”, une puissante association religieuse locale, consacrée au culte de la Vierge, par ailleurs considérée comme étant proche d’une secte hérétique Les Frères du Libre-Esprit.

Ses oeuvres, à forte connotation mystique, connaissent un grand succès. Elles se caractérisent par la mise en scène de figures satiriques inspirées des bestiaires du Moyen Âge mais aussi de machines fantastiques dans des paysages chaotiques.

Elles ont la grâce et l’élégance
Fragile de la peinture flamande

On ne peut lui attribuer en toute certitude qu’une quarantaine de tableaux. Aucune des oeuvres de Jérôme Bosch n’est datée et cinq seulement portent sa signature. Les autres oeuvres connues lui sont attribuées par analogie de style. Parmi les plus marquantes, on retient plusieurs triptyques comme Le Jugement dernier, Le Jardin des délices et Le Chariot de foin.

L’art de Bosch trouve son origine dans un style gothique qui marque l’ensemble de l’art européen au début du XVème siècle : les tons clairs, les traits délicats, le traitement des drapés. Il révèle à travers sa peinture les mensonges et les illusions du monde. L’homme, par sa bêtise et ses péchés, est tombé sous l’emprise du diable.

Jérôme Bosch meurt à Bois-le-Duc en 1516. Inventeur d’un style surprenant par sa modernité, il inspire grandement les surréalistes du XXe siècle. Il est considéré comme le premier peintre flamand “moderne”.

Je suis dans cet atelier mais il faut que je décroche
Les anges font des cauchemars au fond du paradis


Jérôme Bosch – Le Chariot de foin (1501~1502)