LES GORGONES

Dans la mythologie grecque, les Gorgones – Sthéno (la Puissante), Euryalé (Celle-qui-saute-loin) et Méduse (la Reine), filles des divinités marines Phorcys et Céto – sont des créatures fabuleuses qui habitaient près du jardin des Hespérides, aux confins de la Libye.

Ta gorgone se transforme en furie sous amphètes
Et j’en deviens baba et les 40 voleurs

Dans l’Odyssée, lorsqu’Ulysse rendit visite aux âmes des morts, Homère n’en mentionna qu’une seule sans la nommer. Il s’agit sans doute de Méduse, ses deux soeurs étant immortelles.

Méduse était une jeune fille courtisée de toutes parts. Si belle que même Poséidon (Neptune) s’éprit d’elle. Offensée, Athéna (Minerve) transforma sa chevelure en un ignoble paquet de serpents et donna à ses yeux le pouvoir de pétrifier quiconque croiserait son regard.

Et j’ai décollé comme un cheval
Fou-ailé dans le transcendantal

Dans la Théogonie, Hésiode rajouta que ce fut Persée qui trancha la tête de Méduse. En outre, du sang de Méduse naquirent le cheval ailé Pégase et le guerrier Chrysaor.

Dans les Métamorphoses, Ovide indiqua que Persée se servit d’un bouclier d’airain poli pour épier le reflet de Méduse avant de la décapiter.

Enfin, selon Virgile, les deux autres Gorgones allèrent habiter près des portes de l’Enfer avec les Centaures, les Harpies et les autres monstres de la mythologie.

Ce ne sont plus les gorgones habituelles
Qui nous surgèlent au fond de nos gamelles