ODIN

Odin est la divinité principale de la mythologie nordique.

Borgne depuis qu’il a échangé son œil gauche contre le privilège de boire à la source de la sagesse et de la connaissance, Odin décide d’acquérir la science des runes – l’écriture sacrée des dieux – en se suspendant par les pieds à l’une des branches d’Yggdrasil, le frêne sacré qui surplombe les neuf mondes de l’univers.

Doux chaman en exil, interdit de sabbat
Tu pressens de là-haut les fastes à venir

Après neuf jours et neuf nuits de sacrifice, le flanc transpercé de sa propre lance, le secret des runes se révèle à lui au terme d’une ultime transe chamanique. Capable désormais de les déchiffrer et de transmettre leur message, il parfait son savoir grâce à ses deux fidèles corbeaux, Hugin et Munin qui, chaque jour, survolent les neuf mondes et lui racontent en retour les choses qu’ils ont vues ou entendues.

Dans les carnets intimes du messager des runes

Le plus vieil alphabet runique complet comporte 24 « caractères ». Il est appelé “futhark”, nom dérivé des premières lettres des six premières runes :
Feoh, Ur, Thorn, Ansur, Rad et Kenn.

Archéologiquement, les premières runes datent du premier millénaire avant l’ère chrétienne. Elles ont été utilisées comme symboles ésotériques majeurs dans un objectif divinatoire – et le sont toujours – mais n’ont été que très peu utilisées comme caractères d’écriture.

L’écriture est en transe et clignote à la une